La végétation dans les Tsingy de Bemaraha

Etant donné que ces roches calcaires présentent une hydrologie karstique complexe, les Tsingy jouent le rôle de Château d'eau pour la région d'Antsalova.

Une forêt dense sèche entrecoupée de savanes se développe sur le massif karstique. Et diverses espèces animales et végétales y ont conçu leur berceau et leur habitat. La valorisation de ce site par le biais de l'écotourisme permet actuellement aux riverains du Parc d'avoir une source de revenu.


Le site contient une végétation originale et une flore endémique :

bouton-orange forêt dense sèche caducifoliée essentiellement tropophile - typique de l'écorégion de l'ouest - formant un massif continu dans la partie occidentale du Parc et entrecoupée de savanes sur sa partie orientale

bouton-orange plusieurs types de formations végétales, allant de très sèche sur les dalles calcaires, à humide dans les canyons et en bordure de cours d'eau. 86% des espèces végétales du site sont endémiques sur les 650 inventoriées.

Face aux conditions écologiques particulières du milieu, on trouve dans le Parc différentes formes d'adaptation:
Spinescence (les feuilles deviennent des épines pour limiter la perte d'eau)
Pachycaulie (les troncs se grossissent pour emmagasiner l'eau)
Reviviscence (les appareils végétatifs s'assèchent et mènent une vie ralentie avant l'arrivée de pluie)
Nanisme (se présente à l'état de nain)